CEFLU Formation - CEFLU Conseil - Formations aux métiers de l'immobilier

Attention
Si vous souhaitez utiliser pleinement toutes les capacités de ce site Internet vous devez activer javascript dans votre navigateur

CEFLU CONSEIL > Observatoire de l'immobilier > R.O.M.I.

Retour à la liste des fiches
Economiste de la construction

Autres appellations
Economiste de la construction, Métreur économiste, Technicien économiste

Définition
Procède à l’élaboration technique d’un “projet” d’ouvrage ou d’installation. Détermine de manière globale ou provisoire les procédés techniques, les méthodes d’organisation et le coût, afin de constituer un avant projet de la future opération de construction. Intervient également pour effectuer l’étude d’exécution, réexamine systématiquement les calculs et les méthodes et fixe ainsi les conditions de réalisation de la construction. Peut, selon son expérience professionnelle, assurer des responsabilités d’encadrement.

Conditions générales d'exercice
L’emploi/métier s’exerce en bureau pendant la phase de conception. Selon la dimension du projet, le travail peut s’effectuer seul ou en équipe. La phase d’exécution comporte de nombreux déplacements sur chantier ou une présence continue sur le lieu de travail. Le respect des délais conditionne le rythme et les charges de travail. L’emploi/métier s’exerce avec le souci constant de respecter l’environnement, en particulier en veillant à l’application de la législation en vigueur.

Formation et expérience
La fonction d’économiste de la construction nécessite de disposer d’une formation de niveau I ou II. Dans certaines entreprises, les formations initiales DUT, BTS, Bac, complétées par une connaissance du bâtiment et une expérience dans la profession, peuvent également conduire à ces emplois. Dans le secteur public, l’emploi/métier est accessible par concours sous certaines conditions de recrutement et de niveau de formation.

Enregistrer la fiche pdf

Compétences de base
  • Arrêter la solution technique la mieux adaptée afin d’obtenir le rendement maximum de l’opération.
  • Effectuer les évaluations des coûts de construction.
  • Etablir les coûts des travaux.
  • Etablir un programme d’exécution des travaux.
  • Utiliser l’outil informatique.
Compétences associées
  • Posséder de bonnes connaissances en législation du bâtiment et réglementation de la construction.
  • Posséder des connaissances en urbanisme.
  • Compétences accessoires : posséder des connaissances en architecture. connaître et pratiquer une langue étrangère.
Capacités liées à l'emploi

L’emploi requiert d'être capable de :

  • Transposer en données techniques (notes de calculs, estimations des dépenses) des données exprimées sous une toute autre forme (dessins, descriptifs, exigences et contraintes d’un client).
  • Se conformer à des normes et réglementations
  • Etablir et entretenir des relations avec des interlocuteurs variés.
  • Echanger et synthétiser des informations provenant de son environnement de travail.
  • Transmettre et répartir le travail en fonction des compétences et des spécialités de chacun.
  • Actualiser en permanence ses connaissances sur l’évolution des technologies et des produits nouveaux
Spécificités

Activités spécifiques

  • Etudes techniques.
  • Coordination d’opérations.
  • Etude technico-économique.
  • Métré.

Domaine d’intervention

  • Pluridisciplinaires

Niveaux d’intervention

  • Avant-projet sommaire.
  • Avant-projet détaillé.
  • Projet.
  • Dossier de consultation des entreprises.
  • Contrôle général des travaux
  • Réception et décompte des travaux

Lieu d'exercice de l'activité

  • Bureau d’études.
  • Cabinet d’architecture.
  • Cabinet de métré.
  • Service d’entretien de construction des grandes banques, grands magasins.
  • Administration.
  • Collectivité locale.